Kenya

Kenya

Contexte

Le conflit politique et les catastrophes naturelles en cours sont un obstacle aux efforts du Kenya pour réduire la mortalité et la morbidité en particulier chez les enfants de moins de cinq ans. Le taux de mortalité maternelle au Kenya reste élevé, avec 510 décès de femmes pour 100 000 naissances (OMS, 2015).

Le taux de mortalité maternelle au Kenya

femmes mortes en couche pour 100 000 naissances (OMS,2015)

Au milieu des années 1990, puis avec une augmentation massive au milieu de l’année 2011, des milliers de Somaliens fuyant les conflits et la sécheresse s’installent au Kenya. La crise alimentaire affecte toute la corne de l’Afrique, y compris le district de Garissa au Kenya, où des centaines de milliers de Somaliens s’y réfugient, et qui englobe les plus grands camps réfugiés au monde.

S’y trouvent également des Déplacés Internes (IDPs), qui ont été contraints à fuir leur foyer suite à des catastrophes naturelles, comme des inondations, ou à cause de la violence et des conflits civils. Beaucoup d’entre eux ont des difficultés à accéder aux premières nécessités, y compris aux soins médicaux.

L’action de WAHA

MISSIONS ACTUELLES

PROJETS ANTÉRIEURS

Ouvrir la carte toute seule en mode plein écran
Mombassa - Kenya

chargement de la carte - veuillez patienter...

Mombassa - Kenya -4.043477, 39.668206 Mombassa - KenyaWAHA International a mis en place plusieurs camps de réparation de fistules au Kenya et depuis 2015, nous gérons un programme à Machafuko, près de Mombassa, favorisant l’accès aux soins.+ Accéder aux projets du pays

Quartier informel de Machafuko – Mombassa

AMÉLIORER LA SANTÉ maternelle et infantile

WAHA met en place un programme sur 4 ans consacré à la santé maternelle et infantile dans le quartier informel de Machafuko à Mombasa. Le projet vise :

  • À améliorer l’accès aux soins maternels et infantiles en assurant le fonctionnement des deux établissements sanitaires du quartier, en mettant en place un système de recensement à l’aide d’une moto-ambulance, en formant des Agents de Santé Communautaires (CHW) à la promotion des meilleures pratiques en matière de santé maternelle et infantile, et en réalisant des activités de rapprochement.
  • À diminuer le poids que représentent les fistules obstétriques, via la mise en place d’un système d’identification, de recensement et de traitement des affections postnatales chroniques.
  • À soutenir les plannings familiaux pour les jeunes, afin de retarder la première grossesse et encourager à espacer les naissances. À soutenir la mise en place de services pour les jeunes, en formant les agents des plannings familiaux, et en menant des campagnes de mobilisations communautaires pour informer de l’existence de ces services.
  • – À améliorer la situation nutritionnelle des femmes enceintes, des mères, des nouveaux-nés et enfants de moins de 5 ans, via des services de nutrition préventive. Nous menons des activités de rapprochement afin d’identifier et d’appréhender tous cas de malnutrition en prodiguant des soins immédiats.
  • À mettre en place un système d’informations sanitaires via une application mobile.

PROJETS ANTÉRIEURS

Projets antérieurs

WAHA opère au Kenya depuis 2009. Les projets antérieurs incluent le traitement des fistules obstétriques ainsi que les services sanitaires maternels et infantiles assurés pour les populations hôtes et réfugiés précaires de Daddab, district de Garissa, ayant été affectés par la sécheresse de 2011.

 

Renforcement de la santé maternelle et infantile dans le district de Garissa

Suite à la sécheresse dans la corne de l’Afrique ayant affecté les populations hôtes et réfugiés de Dadaab, WAHA International a collaboré avec MdM France pour soutenir l’hôpital de Dadaab, ainsi que les établissements sanitaires de la zone de desserte entre 2011 et 2013. L’objectif du projet était de fournir des services de santé maternelle et infantile aux réfugiés et aux populations hôtes.

Nous nous sommes assurés que l’hôpital de Dadaab soit rénové et totalement équipé et approvisionné, et avons augmenté les effectifs de l’hôpital et des 9 centres sanitaires principaux afin de fournir des services sanitaires génésiques, maternels et infantiles.

Un système de recensement équipé de 9 moto-ambulances a été mis en place pour relier les établissements de soins primaires et secondaires. Des téléphones mobiles ont été distribués dans le cadre de cette stratégie de recensement pour améliorer la communication entre les centres sanitaires et les villages voisins.
Afin de mieux relier la communauté aux services sanitaires disponibles et de soutenir les meilleures pratiques en matière de santé maternelle et infantile, nous avons travaillé avec des organisations civiles locales et prodigué un enseignement sanitaire au sein de la communauté. Ce projet a considérablement amélioré la prestation et l’utilisation des services de santé maternelle et infantile dans la région.

Nos actualités sur ce sujet

Share This